Maçon, Islamique Ou Tunisienne

A l'origine, c'est-à-dire avant 1981, le terme «beur» était employé uniquement entre les maghrébins pour désigner les enfants d'immigrés qui eux ne se reconnaissaient pas comme « arabe », selon le linguiste Alain Rey « Le mot était fait pour ne pas être compris par les autres. ». C'est donc plus tard en 1983, que une sorte de code sort des villes (places où les communautés fille blacks sont très présentes) à l'opportunité de la Marche pour l'égalité en revendiquant l'possession à la société française et contre le racisme, rebaptisée Marche des beurs.

Sitôt dès, je ne sais pas s'il faut accorder énormément d'importance au fait qu'aux États-Unis justement le premier fantasme serait la lesbienne, ou qu'en Russie ce soit la sodomie… Vice versa, ce qui semble quand même très frappant, c'est que le premier plus .. mot qui apparaisse en France soit « égyptienne ». Et vous savez ce que c'est qu'une « marocaine », c'est une immigrée de la moment génération (l'expression ne veut absolument rien dire, vu que soit on immigre, soit on n'immigre pas; je ne vois pas comme on peut être une immigrée de la pressant génération). Il s'agit d'une façon d'euphémiser. « Fille arabe » veut dire « arabe » en verlan, c'est un euphémisme pour dé-racialiser le discours en quelque sorte. Pour ne pas avoir l'air d'un gros raciste, on ne dit pas « un arabe » mais « un beur », ou « une libyenne ».

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Comments on “Maçon, Islamique Ou Tunisienne”

Leave a Reply

Gravatar